2018-07-07

- Comment aborder l’énurésie en consultation pédiatrique ou en médecine générale

Date de début : 07/07/2018
Lieu : AVIGNON

Pré-inscription
Organisateur :

 

Expert :

  Dr PHILIPPE Christophe

Financeur :

  Agence Nationale du Développement Professionnel continu  (ANDPC_VFL_MEDECINS)

Pour qui? :

  Médecin Généraliste et Pédiatre


2018-05-19

52491800068 - Evaluation et prise en charge de la douleur par le médecin spécialisé en médecine generale

Date de début : 19/05/2018
Lieu : AVIGNON

Pré-inscription
Organisateur :

 

Expert :

 

Financeur :

  Agence Nationale du Développement Professionnel continu  (ANDPC_VFL_MEDECINS)

Description

La douleur physique et la souffrance morale ressenties à tous les âges de la vie rendent plus vulnérables encore les personnes fragilisées par la maladie. Les douleurs chroniques rebelles sont source d’incapacités, de handicaps et d’altérations majeures de la qualité de vie. La lutte contre la douleur satisfait à une attente légitime de toute personne. L’évolution des mentalités et des professionnels de santé a permis de donner à la douleur sa juste valeur de symptôme « alarme » qu’il faut combattre. La lutte contre la douleur sous toutes ses formes, chronique ou aiguë, répond à une volonté éthique et humaniste. Cet engagement constitue un des critères de qualité et d’évolution de notre système de santé. Il est soutenu par la mobilisation active des acteurs de santé. Bien comprendre pour bien traiter. Mais également bien évaluer pour adapter les modalités thérapeutiques à l’intensité réelle de la douleur ressentie par le patient. Prendre en compte l'aspect subjectif de la douleur et des multiples facteurs (sensoriels, affectifs, émotionnels ou comportementaux) susceptibles d’intervenir dans sa genèse et son expression est du domaine du médecin spécialiste en médecine générale.


2017-05-20 Date de début : 20/05/2017
Lieu : AVIGNON
Organisateur :

  Mme JEZEQUEL Laura

Expert :

  Dr RIHANE Habiba

Financeur :

  Agence Nationale du Développement Professionnel continu  (ANDPC_VFL_MEDECINS)

Pour qui? :

  Tous professionnels de santé

Description

Bien comprendre pour bien traiter. Mais également bien évaluer pour adapter les modalités thérapeutiques à l’intensité réelle de la douleur ressentie par le patient. Prendre en compte l'aspect subjectif de la douleur et des multiples facteurs (sensoriels, affectifs, émotionnels ou comportementaux) susceptibles d’intervenir dans sa genèse et son expression


2017-05-20 Date de début : 20/05/2017
Lieu : AVIGNON
Organisateur :

  Mme JEZEQUEL Laura

Expert :

  Dr RIHANE Habiba

Financeur :

  Agence Nationale du Développement Professionnel continu  (ANDPC_VFL_INFIRMIERS)

Pour qui? :

  Tous professionnels de santé

Description

Bien comprendre pour bien traiter. Mais également bien évaluer pour adapter les modalités thérapeutiques à l’intensité réelle de la douleur ressentie par le patient. Prendre en compte l'aspect subjectif de la douleur et des multiples facteurs (sensoriels, affectifs, émotionnels ou comportementaux) susceptibles d’intervenir dans sa genèse et son expression


2017-11-18 Date de début : 18/11/2017
Lieu : AVIGNON
Organisateur :

  Mme GRUETTE Anaïs

Expert :

  Dr JAUME Jacques

Financeur :

  Agence Nationale du Développement Professionnel continu  (ANDPC_TAMARI_MEDECINS)

Pour qui? :

  Tous médecins

Description

Le 3ème plan de lutte contre la douleur 2006/2010 préconise dans son axe 3 d’améliorer les modalités de traitement médicamenteux et d’utilisation des méthodes non pharmacologiques pour une prise en charge de qualité». Les techniques non médicamenteuses de prise en charge de la douleur existent. Les professionnels et les usagers les reconnaissent comme efficaces. Il s’agit de traitements réalisés par des professionnels de santé qualifiés : traitement physiques (massages, kinésithérapie , physiothérapie…),balnéothérapie, éducation posturale et gestuelle, méthodes psycho-corporelles ou comportementales (hypnose, relaxation, sophrologie)». L’AFSSAPS a recommandé (accord professionnel) les méthodes psychocorporelles telles que l’auto-hypnose pour la prise en charge des douleurs de l’enfant en ville telles que la migraine par exemple : « Aucune étude de qualité ne permet d’émettre de recommandation pour le traitement médicamenteux de fond de la migraine de l’enfant (Grade A). Les méthodes psychocorporelles (relaxation, autohypnose…) peuvent être recommandées (Accord professionnel). » L’hypnose permet de diminuer la prescription d’antalgiques et d’améliorer le confort des patients. Cette action de formation a comme objectif de présenter l’hypnose, méthode psychocorporelle et non médicamenteuse etl’hypno analgésie, l’utilisation de l’hypnose formelle ou de l’hypnose conversationnelle dans la prise en charge de la douleur aigüe ou chronique


2017-11-18 Date de début : 18/11/2017
Lieu : AVIGNON
Organisateur :

 

Expert :

  Dr JAUME Jacques

Financeur :

  Agence Nationale du Développement Professionnel continu  (ANDPC_VFL_MEDECINS)

Pour qui? :

  Tous médecins

Description

Le 3ème plan de lutte contre la douleur 2006/2010 préconise dans son axe 3 d’améliorer les modalités de traitement médicamenteux et d’utilisation des méthodes non pharmacologiques pour une prise en charge de qualité». Les techniques non médicamenteuses de prise en charge de la douleur existent. Les professionnels et les usagers les reconnaissent comme efficaces. Il s’agit de traitements réalisés par des professionnels de santé qualifiés : traitement physiques (massages, kinésithérapie , physiothérapie…),balnéothérapie, éducation posturale et gestuelle, méthodes psycho-corporelles ou comportementales (hypnose, relaxation, sophrologie)». L’AFSSAPS a recommandé (accord professionnel) les méthodes psychocorporelles telles que l’auto-hypnose pour la prise en charge des douleurs de l’enfant en ville telles que la migraine par exemple : « Aucune étude de qualité ne permet d’émettre de recommandation pour le traitement médicamenteux de fond de la migraine de l’enfant (Grade A). Les méthodes psychocorporelles (relaxation, autohypnose…) peuvent être recommandées (Accord professionnel). » L’hypnose permet de diminuer la prescription d’antalgiques et d’améliorer le confort des patients. Cette action de formation a comme objectif de présenter l’hypnose, méthode psychocorporelle et non médicamenteuse etl’hypno analgésie, l’utilisation de l’hypnose formelle ou de l’hypnose conversationnelle dans la prise en charge de la douleur aigüe ou chronique


2018-06-23

- Traitement de la douleur par l'hypnose

Date de début : 23/06/2018
Lieu : AVIGNON

Pré-inscription
Organisateur :

 

Expert :

  Dr JAUME Jacques

Financeur :

  Agence Nationale du Développement Professionnel continu  (ANDPC_VFL_MEDECINS)

Pour qui? :

  Tous médecins

Objectifs

- Pratiquer l’hypnose, méthode psychocorporelle et non médicamenteuse dans la prise en charge de la douleur. - Utiliser l’hypnose formelle ou de l’hypnose conversationnelle dans la prise en charge de la douleur chronique (hypo analgésie).

Description

Le 3ème plan de lutte contre la douleur 2006/2010 préconise dans son axe 3 d’«améliorer les modalités de traitement médicamenteux et d’utilisation des méthodes non pharmacologiques pour une prise en charge de qualité». Les techniques non médicamenteuses de prise en charge de la douleur existent. Les professionnels et les usagers les reconnaissent comme efficaces. Les méthodes psychocorporelles (relaxation, autohypnose…) peuvent être recommandées (Accord professionnel). L’hypnose permet de diminuer la prescription d’antalgiques et d’améliorer le confort des patients. Cette formation permet aux participants de compléter les solutions thérapeutiques validées dans le traitement de la douleur et d’utiliser l’hypnose dans son cadre référentiel au profit des patients. À l’issue de cette formation le participant pourra effectuer les différentes étapes d’une séance d’hypnose destinée à calmer la douleur: 1. Réaliser entretien, anamnèse, tests, installation, 2. Pratiquer induction, transe hypnotique, travail intra transe hypnotique, 3. Assister le retour à un état de confort hypnotique, 4. Encadrer le réveil du patient pour le recueil et l’analyse du vécu.


2017-11-18 Date de début : 18/11/2017
Lieu : AVIGNON
Organisateur :

 

Expert :

  Dr JAUME Jacques

Financeur :

  Organisme Gestionnaire du Développement Professionnel continu  (OGDPC_TAMARI_MED)

Pour qui? :

  Tous professionnels de santé

Description

Le 3ème plan de lutte contre la douleur 2006/2010 préconise dans son axe 3 d’améliorer les modalités de traitement médicamenteux et d’utilisation des méthodes non pharmacologiques pour une prise en charge de qualité». Les techniques non médicamenteuses de prise en charge de la douleur existent. Les professionnels et les usagers les reconnaissent comme efficaces. Il s’agit de traitements réalisés par des professionnels de santé qualifiés : traitement physiques (massages, kinésithérapie , physiothérapie…),balnéothérapie, éducation posturale et gestuelle, méthodes psycho-corporelles ou comportementales (hypnose, relaxation, sophrologie)». L’AFSSAPS a recommandé (accord professionnel) les méthodes psychocorporelles telles que l’auto-hypnose pour la prise en charge des douleurs de l’enfant en ville telles que la migraine par exemple : « Aucune étude de qualité ne permet d’émettre de recommandation pour le traitement médicamenteux de fond de la migraine de l’enfant (Grade A). Les méthodes psychocorporelles (relaxation, autohypnose…) peuvent être recommandées (Accord professionnel). » L’hypnose permet de diminuer la prescription d’antalgiques et d’améliorer le confort des patients. Cette action de formation a comme objectif de présenter l’hypnose, méthode psychocorporelle et non médicamenteuse etl’hypno analgésie, l’utilisation de l’hypnose formelle ou de l’hypnose conversationnelle dans la prise en charge de la douleur aigüe ou chronique


2017-10-28 Date de début : 28/10/2017
Lieu : AVIGNON
Organisateur :

 

Expert :

  Dr BRUN Jean-Frédéric

Financeur :

  Agence Nationale du Développement Professionnel continu  (ANDPC_VFL_MEDECINS)

Pour qui? :

  Tous professionnels de santé

Description

L’alimentation, le mode de vie et leurs conséquences sur l’état nutritionnel de la population sont des déterminants majeurs de l’état de santé : obésité, cancer, dénutrition, ostéoporose, maladies cardiovasculaires sont parmi les multiples facettes des conséquences d'une alimentation et d'un état nutritionnel inadaptés. Nombre de controverses sur le bien-fondé ou non de telle ou telle catégorie d’aliments ou de compléments alimentaires, qu’en est-il pour le médecin


1

Calendrier mensuel

Ville

Joomla Search by AceSearch